Menu

Actualités

Extension et agrandissement de maison.

26/09/2018

 


Agrandir son logement n’implique pas forcément de déménager : il est possible, dans certaines mesures, d’agrandir son logement. Pour de petites surfaces, une déclaration préalable suffit, tandis que pour plus de 40 m² ajoutés, un permis de construire sera nécessaire.

      

Étapes préalables

La première étape est de vérifier le Plan Local d’Urbanisme (PLU), qui va déterminer les possibilités ou pas d’extension et les conditions pour soit déposer en mairie, une demande de permis de construire ou une demande de déclaration de travaux.

Selon le lieu du logement, sa nature et la taille du terrain, différentes solutions d’agrandissement s’offrent aux propriétaires. Il est en effet possible de surélever le logement, de créer une extension latérale de toutes pièces ou encore de creuser dans les fondations et d’intégrer un sous-sol aménagé. En fonction de l’ampleur des travaux et la surface qu’il faut ajouter au logement d’origine, il va nécessiter d’établir une déclaration en mairie. Ainsi, ajouter une extension jusqu’à 40 m² en milieu urbain ne nécessite qu’une déclaration préalable, tandis qu’au-delà de cette surface, une demande de permis de construire est nécessaire.

Trouver un prestataire fiable n’est parfois pas chose aisée. Pour cela, on peut se baser sur les commentaires d’anciens clients, sur les certifications, Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) ou encore les chantiers réalisés auparavant. Il doit par ailleurs être couvert par toutes les assurances nécessaires. Un architecte est obligatoire lors d’une demande de permis de construire au delà de 150 m2 de surfaces habitables. .

Au-delà de l’aspect construction simplement, il est essentiel de prévoir suffisamment en avance la source d’énergie nécessaire pour les travaux.

 

 

 

Dans certaines circonstances, un compteur électrique temporaire devra être installé pour permettre aux professionnels d’effectuer leurs travaux.

-          Dans un logement ancien, si les travaux sont légers et de courte durée, le compteur classique suffira amplement.

-          Dans un logement ancien ou neuf, avec des travaux longs et importants, le courant ne sera pas forcément disponible, soit parce que le compteur n’a pas été installé, soit parce qu’il a été désinstallé pour les travaux (notamment si les lignes électriques intérieures sont concernées par les travaux : il faudra effectivement obtenir l’aval du Consuel avant de pouvoir réactiver la ligne). Le compteur définitif est installé ou réinstallé une fois les travaux terminés.

Dans le cas d’une installation temporaire de courte durée, c’est-à-dire moins de 28 jours, la procédure est simple et rapide. Il faut pour cela contacter directement le gestionnaire du réseau, ERDF, afin d’établir la puissance nécessaire et évaluer les prix. Pour des travaux plus longs, un devis devra être établi avec le fournisseur d’électricité de son choix. Cette solution est souvent plus fiable, plus avantageuse et provoque moins de nuisances, tant sonores qu’ olfactives, qu’un groupe électrogène classique fonctionnant à l’essence.

À propos de nuisances : si les travaux ont lieu sur le lieu de résidence, il est essentiel de prendre en compte les nuisances pour le quotidien. Une surélévation peut limiter l’accès à des chambres, une excavation au rez-de-chaussée, et ainsi de suite. Prévoir des solutions à ces contraintes est donc primordial.


Durant les travaux

Les travaux lourds ou longs nécessitent un suivi régulier : il est recommandé de déterminer des dates de visites du chantier avec le prestataire. Cela évitera les mauvaises surprises tels que retards, frais supplémentaires ou les interprétations différentes des travaux. Cela permettra, en cas de complications, de demander un devis complémentaire ou de négocier les frais de retard.

 

 

Une fois les travaux finis

Les travaux sont enfin terminés. S’ils ne correspondent pas aux devis signés, si des défauts sont constatés, le reçu des travaux ne doit pas être signé. Les raisons doivent être explicitées dans le procès-verbal d’achèvement. Une solution à l’amiable devra être trouvée rapidement. Si le reçu a déjà été signé au moment du constat des dysfonctionnements, les assurances et garanties, tant du professionnel tant que du particulier, peuvent dédommager les travaux.

Si les travaux conviennent aux attentes, il faut déclarer l’achèvement des travaux et il vous faudra payer la taxe d’aménagement. Versée aux collectivités territoriales, elle est proportionnelle à la surface construite, et sert à la réalisation des objectifs des Schémas de Cohérence Territoriale (SCOT). De plus, la surface ajoutée sera intégrée à la taxe d’habitation et foncière annuelle.

Ces travaux peuvent, dans certaines conditions, bénéficier d’un crédit d’impôts, notamment dans le cadre d’une amélioration du bilan énergétique du logement. Pour éviter toutes complications en cas de contrôle fiscal, toutes les factures doivent être conservées.


 

Dessinateur projeteur France Héry à Plouézec (22)

17/05/2018

Dessinatrice en bâtiment à Plouézec, je travaille pour les particuliers et les professionnels (architectes et maîtres d'oeuvre), sur des projets divers (construction neuve, rénovation, extension, réhabilitation, aménagement intérieur) à Paimpol, Guingamp, Saint-Brieuc, Lannion, Tréguier, Plouha, Saint-Quay-Portrieux, Callac, Lanvollon, ...

Les petites astuces à connaître avant de rénover votre maison

17/05/2018

Pour éviter la situation où vous vous dites “et si seulement on me l’avait dit avant”, on vous confie quelques astuces à connaitre avant de vous lancer dans vos projets de rénovation de votre maison.

 

A quoi il faut faire attention ?

 

Il est essentiel que vous vous demandiez quel type de rénovation vous voulez effectuer dans votre maison. Vous souhaitez faire des travaux d’isolation thermiques pour réduire votre consommation d’énergie, des travaux d’isolation phonique ou des travaux de rénovations de confort pour agrandir ou mieux agencer votre habitation?

Observez l’orientation solaire, l'environnement sonore, également l’installation électrique,

la plomberie, le chauffage, qui sont des éléments à prendre en compte dans tout type de rénovation et qui sont souvent à faire en même temps que les plus gros travaux tels que la toiture, la cave, les façades, les menuiseries extérieures.

Sachez que vous pouvez souscrire à un fournisseur d’énergie pour une courte période, le temps de vos rénovations. Pour connaître les tarifs de Direct Energie, lisez cet article.

 

 

A qui m’adresser pour mener à bien mon projet de rénovation ?

 

Pour ne pas être confronté à des problèmes lors de vos travaux, qui pourraient vous coûter du temps et beaucoup d’argent, il est recommandé de faire appel à un professionnel, un dessinateur en bâtiment qui va pouvoir mettre sur papiers toutes vos idées mêmes les plus abstraites. Il vous aidera à tout mettre en adéquation, vous conseiller, budgéter et prioriser les travaux, concevoir les plans d’aménagement de votre intérieur ou d’extension de votre 

habitation. Il réalisera les dossiers pour la demande d'un permis de construire ou d’une déclaration préalable.

Si vous voulez faire une installation Internet spécifique, vous pourrez également voir avec votre dessinateur qui pourra prévoir le passage des câbles pour que l’installation reste esthétique. Vous n’êtes pas sûr entre la fibre optique et l’ADSl ?

Lisez cet article pour faire le test de votre débit Internet et voyez si vous avez besoin d’une vitesse supérieure.

 

Quelles aides pour les rénovations ?

 

L'éco-prêt à taux zéro permet de réaliser des travaux de rénovation énergétique, de même que le CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique). L'Anah peut accorder des aides jusqu'à la moitié de vos travaux de rénovation, et vous accompagner.

Quels sont les documents obligatoires à obtenir ?

 

Vous créez une surface de plus de 20 m², vous avez l’obligation de déposer un dossier permis de construire. Le délai d’instruction du dossier est de 2 mois et 3 mois si on se trouve dans un secteur protégé.

Vous créez une extension de 5 m2 à 40 m2, vous modifiez des façades, créer des percements, des châssis de toit, vous devrez déposer un dossier de déclaration préalable de travaux. Le délai d’instruction du dossier est de 1 mois et de 2 mois si on se trouve dans un secteur protégé.

La création d’une surface de moins de 5 m2 n’est pas soumise à déclaration.

Un aménagement de combles sans création d'ouvertures n’est pas soumis à déclaration par contre si il est prévue la création de velux, il vous faudra déposer une déclaration préalable, voir un permis si la surface aménagée dépasse les 40 m2

 

Pour vous renseigner, vous pourrez aller à la mairie de votre commune ou sur le site du service public (www.service-public.fr) ou vous trouverez les différends formulaires (Cerfa). Vous avez obligation de fournir tous les documents complémentaires demandés :

Plan de situation, plan de masse, coupe de terrain, élévations actuelles, élévations projetées, insertion paysagère et potos et pour le permis de construire il faut rajouter une notice descriptive des travaux.

Pour le dépôt d’un permis de construire il vous faudra réaliser une étude thermique et fournir l’attestation (Bbio) et s’assurer que l’assainissement individuel existant est conforme.

Et pour une déclaration préalable une attestation Bbio simplifiée suffira, à télécharger sur le site de ADEME (www.rt-batiment.fr)

 

Les dossiers sont à déposer à la mairie de la commune concernée par les travaux contre récépissé.

 

Sachez qu’il est possible que vous ne puissiez pas faire tout ce qu’il vous plait lors de votre rénovation. En effet, il faut consulter le plan local d'urbanisme (PLU) de votre commune qui définit des règles à suivre. La mairie vous dira dans quelle zone se situe votre propriété.

Suivant la zone, le règlement du PLU peut : limiter l'emprise au sol, la hauteur de l'extension, son volume, l'implantation par rapport aux limites séparatives voire interdire certains coloris, etc… Par ailleurs, si vous habitez en secteur sauvegardé ou protégé, votre projet sera soumis obligatoirement à l'aval de l'Architecte des Bâtiments de France, dont la mission est de veiller à la qualité architecturale du territoire.

 

dessinateur projeteur Paimpol

Mes réalisations

dessinateur projeteur Paimpol
dessinateur projeteur Paimpol

20 Run Daol,

22470 Plouézec

dessinateur projeteur Paimpol

02 96 22 70 20

06 88 75 35 20

Me contacter
Du lundi au vendredi de 8h30 à 19h et le samedi de 9h à 12h
Témoignages
  • avis avis avis avis avis

    Madame HERY a été continuellement à notre écoute, elle a toujours été force de propositions et a su lire...
    Lindemann Sabine
  • avis avis avis avis avis

    Professionnelle de bons conseils qui a su adapter sa proposition à nos attentes et nous accompagner tout au long de notre...
    Matthieu SALAUN
tous les témoignages
Flash-infos
  • Extension et agrandissement de maison.
    26/09/2018
      Agrandir son logement n’implique pas forcément de déménager : il est possible, dans certaines mesures, d’agrandir son logement. Pour de petites surfaces, une déclaration préalable suffit,...
  • Dessinateur projeteur France Héry à Plouézec (22)
    17/05/2018
    Dessinatrice en bâtiment à Plouézec, je travaille pour les particuliers et les professionnels (architectes et maîtres d'oeuvre), sur des projets divers (construction neuve, rénovation, extension, réhabilitation,...
  • Les petites astuces à connaître avant de rénover votre maison
    17/05/2018
    Pour éviter la situation où vous vous dites “et si seulement on me l’avait dit avant”, on vous confie quelques astuces à connaitre avant de vous lancer dans vos projets de rénovation de votre...
Toutes les actualités